Rencontre avec Peter Wintonick, visionnaire du webdoc

Par David Dufresne, 30 novembre 2012 | 2814 Lectures

Peter Wintonick est arrivé avec son sourire et sa bonne silhouette d’homme qui aime la vie. Il a chaussé ses petites lunettes et a regardé l’assistance avec gourmandise. Depuis vingt ans, depuis toujours, Peter Wintonick pense et repense le documentaire. Peter est l’un des deux réalisateurs du fameux Manufacturing Consent : Noam Chomsky and the media. J’étais à ses côtés, impressionné.

Suite à une malencontreuse erreur du hasard aléatoire, la suite de l’article a disparu. Restent simplement ces quelques citations. Désolé.

« A l’origine était le mot et le mot était documentaire. La forme documentaire est primordiale mais le dictionnaire documentaire a évolué. Aujourd’hui, j’ai banni le mot documentaire de mon léxique. Nous utiliserons désormais docmedia. Le docmedia réside dans la docutopie. »

« Quelque soit le futur du docmédia et des webdocs, deux certitudes : ce qui a toujours été déterminant pour le documentaire le restera. Et nous continuerons à regarder les médias du réel comme des agents de persuasion, un montage des passions et des philosophies. Comme une façon de comprendre la réalité de notre monde ». Peter Wintonick

« Les aventuriers et les curieux de la docommunauté traditionnelle sont eux-mêmes en train de se transformer en docfaiseurs, en docitoyens. Ils ont pris le contrôle de leur propre média, leurs propres voix, les propres visions, leurs propres histoires. En réalisant ceci, ils ont prolongé le rêve de Vertov qui disait : je suis une caméra, je suis un webdoc. Je suis ma propre plateforme, je suis ma propre vérité ».

ABONNEZ VOUS AU BULLETIN ALÉATOIRE SOUS PLI DISCRET
Petits ateliers entre amis, cours et formations

Parrain de la licence pro webjournalisme Metz 2012/2013

En route !