Supermax et quartiers de haute sécurité (USA)

Par David Dufresne, 22 août 2013 | 334 Lectures

❝La lutte contre les quartiers de haute sécurité aux États-Unis s’est construite dans un mouvement plus large (mené, par exemple, par Critical Resistance) contre la massification de l’incarcération dans lequel la lutte contre la prison s’inscrivait nettement dans une perspective anticapitaliste. Pensée en termes de « Prison Industrial Complex » (PIC, complexe industrialo-carcéral), la prison est conçue comme un rouage important du système économique : en gros, le PIC aurait pris le relais du complexe militaro-industriel à la fin de la guerre froide. Les mobilisations contre les quartiers de haute sécurité sont également liées à celles contre « guerre contre le terrorisme » (lancée après le 11 septembre 2001) qui a permis de justifier le recours à la torture (comme, par exemple, le traitement des prisonniers de Guantanamo).❞

ABONNEZ VOUS AU BULLETIN ALÉATOIRE SOUS PLI DISCRET
blogger|fcuker

Lettre de Francesca Borri, pigiste perdue dans l’enfer syrien

En route !